Traitement autoclave

Le traitement autoclave est une protection préventive du bois jusqu’au cœur contre les altérations biologiques provoquées par les insectes, dont les termites, et les champignons, par une répartition optimale des matières actives dans l’intégralité de l’aubier, pour toutes les utilisations aussi diverses que l’utilisation dans le sol ou dans l’eau douce.

  • Bois de construction : charpentes, solives, toitures, supports, bardages.
  • Jardin et bois dans l’espace public : terrasses, pergolas, clôtures, hangars, abris, équipements de jeux, pontons, terrain de golf, structures pour camping.
  • Bois agricoles : bâtiments de ferme, clôtures, enclos pour chevaux, abris.
  • Industrie et travaux publics : piliers, traverses, poteaux, structures de soutènement et revêtements.

RIBEYRE fournit des bois traités sous pression, qui vous donneront confiance dans leurs utilisations et pour longtemps.

Quel traitement choisir ?

C’est la profondeur de l’imprégnation qui varie et que l’on détermine en fonction de l’utilisation finale du bois.

  • Traitement Classe 3 - pour des bois couverts ou extérieurs sans contact avec le sol - EN 335
  • Traitement Classe 4 - pour des bois placés à l’extérieur ou en contact avec le sol ou dans l’eau douce - EN 335
  • Les bois fraichement traités ont une coloration vert pale, qui se fond naturellement avec l’environnement extérieur.
  • Nous fournissons des bois traités avec une coloration brune intégrée, qui vous offrira de nouvelles possibilités pour des applications «construction» et aménagement paysager.
  • Traitement autoclave incolore - Le traitement par imprégnation qui préserve aussi l’aspect naturel du bois.

En savoir plus sur le traitement autoclave incolore

Le cycle de traitement

Etape 1 : Convenablement préparés et séchés, les bois sont chargés dans le cylindre de traitement. Application d’un vide initial, les cellules du bois sont vidées d’air. Le vide est maintenu.

Etape 2 : Remplissage du cylindre sous vide avec le produit de traitement du bois, un additif de couleur brune est ajouté si nécessaire.

Etape 3 : Une pression hydraulique est appliquée, forçant l’imprégnation profonde du produit de préservation dans les cellules du bois.

Etape 4 : Le vide final extrait la solution de produit en excès, qui retourne vers la cuve de stockage.

Etape 5 : L’air pénètre dans le cylindre pour clôturer le cycle de traitement.)

Recommandations pour améliorer la performance de vos produits

Télécharger notre guide d'utilisation

  • La mise en oeuvre des bois et des matériaux à base de bois, doit se faire en favorisant le drainage de l’eau.
  • Les ouvrages en bois doivent être conçus pour réduire au maximum le risque d’humidification, leur conception doit assurer une bonne ventilation pour favoriser un séchage plus rapide afin d’éviter le risque de développement de champignons et minimiser le risque d’attaques d’insectes.
  • Pour un bois en situation de classe 4, il est recommandé de ne pas utiliser de film géotextile, de rendre le sol drainant autour du bois mis dans le sol, de ne pas enfermer le bois dans une semelle de béton (dans ce cas, il faut que l’eau puisse s’écouler à partir de la base).
  • Les coupes doivent systématiquement être retouchées avec un produit de traitement adapté. Pour une utilisation en contact avec le sol, ou de conception piégeante (cf FD P20-651), tout usinage est à proscrire.

Labels et certifications

 

Visitez notre page sur nos Labels et Certifications